Carte Bancaire et prise de tête

Publié le 11 Octobre 2007


Cela n'aurait pas dû m'arriver. Mais voilà, tout arrive.
Voici donc ma petite histoire de carte bancaire.

Il y a trois semaines, dans un magasin, je règle mes achats avec ma carte bancaire.
Comme toujours, je fais mon code sans hésiter.
Sauf que là, l'appareil inscrit : code erroné.
Pas grave, me dis-je, je refais le code : à nouveau, code erroné.
La caissière, très sympathique, me dit alors que s'il y a une troisième erreur, ma carte sera invalidée et me demande de payer avec un autre moyen.
Là j'allucine, mon code est bon tout de même et je le retape.

Tout en écrivant ceci, je ne peux m'empêcher de rire.

Erreur fatale : code erroné.
Je n'ai pas de chéquier sur moi mais juste assez de monnaie pour régler, ouf.

Toutes les personnes qui attendaient leur tour après moi se sont montrées très compréhensives et elles compatissaient en me disant : cela peut arriver à tout le monde.
Quand même, me dis-je, pas à moi (les bretons, vous savez...).

Je n'avais plus qu'une seule chose à faire, me rendre à ma banque mais avant passer par la maison pour retrouver le bon code.

Le banquier me dit : "une chance que vous soyez près de chez vous".
Avec son appareil, il régularise les données dans la carte.
Yohann, mon banquier, me donne un petit tuyau : rentrer mon code bancaire dans mon mobile que j'ai toujours sur moi.
Toute contente, je me rends faire un petit achat juste à côté de la banque, histoire de vérifier qu'elle fonctionne bien.
Ouf, tout va bien.

Erreur.

Deux semaines se passent pendant lesquelles je n'utilise pas la carte et j'en oublie ma mésaventure.

Un soir, je fais un achat en ligne et au moment de valider mon paiement, je reçois ce petit message : paiement refusé.
Je ne fais même pas la relation avec ma précédente mésaventure car entre-temps j'avais fait quelques modifications d'adresse internet et pensais que l'erreur était là.
Je n'ai pas eu le temps de m'en occuper et les jours ont passés jusqu'à mardi dernier.

Donc mardi,  je vais chercher l'appareil ménager que j'avais commandé depuis un mois.
Je règle avec ma carte.
Horreur : carte invalide.
Je dis "horreur" parce que j'avais devant moi une caissière très désagréable et je vous assure que je reste très polie.
Heureusement, que j'avais gardé le chéquier dans mon sac.

Retour à ma banque, Yohann s'amuse de me voir revenir une seconde fois et il me dit "c'est la puce ou le système du magasin qui est défaillant".
Il fait un petit nettoyage en insérant une bande de papier sur la puce et passe le tout dans la machine.
"Cela devrait être bon maintenant" me dit-il.
Passage obligé par le petit magasin près de la banque pour vérifier et tout marche à nouveau. Merveilleux.

Erreur

Là quand même je me pose des questions.
La première fois aussi, dans le petit magasin, pas de problème comme maintenant.
Mais alors pourquoi dans les grands magasins ou en ligne, la carte ne passe pas.

Je dois revérifier et je fais un achat en ligne et résultat :
paiement refusé.

Cela est vraiment trop fort. J'envoie donc un e-mail à ma banque centrale dans lequel j'explique ce qui arrive et ce matin je reçois la réponse.

"Après 3 erreurs de code, la banque doit réactiver la puce (ce qui a été fait) et vous devez faire un retrait au distributeur".

Me voilà de retour à la banque mais zut, Yohann n'est pas là.
Il a loupé une bonne partie de rigolade.
Je donne le message à l'employée qui ne savait pas non plus que le retrait était obligatoire.
En fait le retrait fait se réactiver les pistes et sur une carte bancaire il y a plusieurs pistes.
C'est le retrait seul qui fait réactiver la piste de paiement en ligne ou de paiement en magasins ayant des centrales éloignées.

Je viens, à l'instant, de faire un achat en ligne, histoire de vérifier que tout est rentré dans l'ordre et ouf, tout est O.K.

J'ai quand même appris beaucoup de choses à travers cette mésaventure :

1 - noter son code dans son mobile. A chacun de trouver le système qui lui convient au milieu du carnet d'adresses.

2 - avant de taper son code pour la troisième fois, le vérifier.

Mais aussi, la petite astuce pour nettoyer la puce.

Si ma petite histoire peut aider, c'est bien.

Kenavo.

Rédigé par Aber Benniget

Publié dans #Humeurs

Commenter cet article

Kino 30/09/2011 18:21



Salut!


Et bien oui, ta petite histoire m'a aidé : j'ai fait 2 codes erronés en distributeur, puis le 3ème sous les yeux de ma banquière à l'agence (histoire de pas flipper en cas de carte avalée dans un
distributeur au milieu de nulle part). Bref, je décide de faire changer le code car aucun moyen de le retrouver (contrairement à beaucoup de gens, je ne note pas le code, et surtout, je mange et
avale lae courrier sur lequel est indiqué le code...!).


Sur ma demande, la banquière me rend la CB car le temps de recevoir un nouveau code, il me fallait faire des achats en ligne. Un saut sur le site de la SNCF, validation commande pour des billets
et... paiement refusé !


Ta note de blog m'a donc permis de comprendre qu'il me faudra attendre de récupérer mon nouveau code ET de le rentrer une fois correctement dans un distributeur pour refaire des achats en
ligne... et dans la vraie vie !


Trugarez !



Aber Benniget 30/09/2011 19:20



Contente de t'avoir aidé.


kenavo


Anne



Caroline 13/10/2007 16:20

j'ai connu la même mésaventure. Je ne sors plus sans mon agenda téléphonique  depuis..mais j'ai dû racheter une CB