Des toilettes sèches dans le jardin

Publié le 6 Mai 2010

Je prépare une grande fête en l'honneur de nos nouveaux mariés et comme ce sera l'été, je me dis qu'il fera sûrement beau, nous pourrons donc mettre des tables dehors.

Nous serons nombreux, et, qui dit beaucoup de personnes dit aussi beaucoup de passage au petit coin.

La dernière fois, que nous avons reçu beaucoup de monde, dans une seule journée, nous avons eu (le lendemain, heureusement) des soucis de fosse septique.

Donc, cette fois-ci, il n'est pas question que cela se reproduise, étant donné que de nombreuses personnes restent dormir.

Et pourquoi pas des toilettes sèches !

toilettes_seches_dans_jardi.jpg

C'est dans l'air du temps même si j'ai l'impression de me retrouver 50 ans en arrière.

Car après tout, on a rien inventer de nouveau ;

sauf que, et c'est très important, on recycle nos déchets.

Un seau, un peu de paille dans le fond, et à chaque passage, une pelletée de sciure.

Et le seau sera ensuite vidé sur le tas de compost.

Compost qui sera étalé sur le potager pour engraisser les légumes que nous mangerons.

Et la boucle est bouclée.

Et maintenant, je me dis que l'on aurait dû fabriquer ces toilettes sèches bien plus tôt.

C'est si simple à faire.

Nous n'avons utilisé que des matériaux de récupération : quelques briques, de la peinture à l'eau, un seau (en plastique pour l'instant), un abattant de WC qui ne servait plus et même la porte fabriquée avec un reste de planches.

Nous avons quand même ajouté une lampe pour pouvoir l'utiliser de nuit, les campeurs apprécieront sûrement.

Il faudra quand même prévoir qu'une personne surveille le niveau dans le seau durant la soirée. Un autre seau est prévu. Le seau plein sera couvert et mis de côté, on a pas forcément envie de vider un tel seau ce jour là.

Maintenant, j'ai hâte de voir la réaction des personnes.

Ah oui, il me reste encore à poser quelques panneaux de direction vers les toilettes sèches et d'ajouter un petit panneau explicatif : après le pipi, pas de sciure mais après le caca de la sciure. Autant employer les mots courants. Si j'écrit "après l'étron" de la sciure, est-ce que tout le monde comprendra car si, si, après la diarrhée, sciure également.

Trève de plaisanterie, les toilettes sèches, c'est l'idéal quand on reçoit de nombreuses personnes.

Kenavo

 

Rédigé par Aber Benniget

Publié dans #Jardin Aber Benniget

Commenter cet article

voip phones now 23/06/2014 08:34

Recycling the waste using dry toilets is a great concept. There are many occasions when you have to serve a number of people and in that point of time, dry toilet is the best choice. You have well explained the benefits of it over here and I appreciate it.

MalouineRigourd 05/02/2011 17:22



je crois bien avoir trouvé mon bonheur sur votre site!


d'abord les photos de pommes (on vient d'acheter un pommier reinette clochard) et en cherchant une photo sympa,  voici mon oeil attiré par le rouge de la melrouge: ne serait-ce pas cette
vieille variété  de notre verger qui est si productrice?


quant aux toilettes sèches, on a eu la même idée pour le mariage de notre fille! un mariage médiéval avec des latrines écolo: cela a intrigué plus d'un...


Bonne continuation aux jardiniers de la Bretagne bretonnante!



Aber Benniget 09/02/2011 22:44



merci Malouine,


Vous pouvez aussi me lire sur le site de mon association "Société d'Horticulture du Bas-Léon, SHBL.


Société d'Horticulture du Bas-Léon


Pour répondre à votre question sur la Melrouge.


Non ce n'est pas une vieille variété de Bretagne mais une variété moderne puisque c'est un sport de la variété Melrose.


Melrose : introduite en 1944 par la station de Wooster dans l'Ohio. Croisement entre Jonathan et Red Delicious.


Melrouge : sport de Melrose. Epiderme plus rouge à lenticelles claires. Se récolte en octobre et se consomme de novembre à avril, très bonne conservation.


 


Kenavo


Anne



Caro 23/10/2010 11:33



Aber, avez vous déserté votre blog ?



Aber Benniget 24/10/2010 00:41



Ce n'est pas tout à fait cela Caro, mais ce n'est pas facile de tout faire. Mais vous remarquerez que je réponds toujours aux commentaires postés par les lecteurs.


La Fête de la Pomme vient de se terminer. Aurais-je plus de temps ? Ce n'est pas certain du tout. La fin de l'année arrive à grands pas et j'ai encore des tas de choses à préparer avant.


En fait, en ce moment, je rêve de soleil.


Car non content d'avoir de la grisaille en ce moment, on a aussi la crise, les grèves, les poubelles qui débordent, le réchauffement climatique. Le chat vomit tous les jours, la chienne empêche
le hérisson d'hiberner tranquillement, les hedychium ont refusé de fleurir à la fin de l'été.


et par dessus le marché, de quoi parle tout le monde : de la grisaille, de la crise, de la grève, des poubelles qui débordent, etc... mais pas du chat, pas du chien, pas des fleurs et on dirait
même que les pommes ne les intéressent plus.


Si tout cela pouvait faire un break ! on pourrait à nouveau avoir des idées et écrire tranquillement.


Donc oui Caro, finalement je fais sûrement un break, mon break, j'ai encore cette liberté là, n'est-ce pas.


Mais c'est gentil de vous en inquiéter, je ne vous souhaite que du bonheur.


Bien à vous,


Anne